Accueil > Revue De Presse > Riviere-Wekstein fait le buzz....

Riviere-Wekstein fait le buzz....

samedi 30 septembre 2017 - Rédaction SNP

Notre excellent ami le journaliste spécialisé Gilles Rivière-Wekstein est sur toutes les antennes de radio et de télévision pour la sortie de son livre "Panique dans l’assiette". Nous sommes absolument ravis pour lui qui se bat avec tant d’abnégation depuis des années pour renverser les marchands du temple qui sont aussi parfois déguisés en thuriféraires du bio......et par ailleurs absolument pas dupe des manœuvres des grandes firmes du phytosanitaire.

Nous lui avions commandé dix exemplaires de cet ouvrage ( en rupture de stock) que nous offrons aux 10 premiers adhérents qui se manifesteront auprès de nous à l’adresse 

sauvonsnospalmiers@numericable.frsauvonsnospalmiers@numericable.fr

Amazon : Cessons d’avoir peur de tout ce que nous mangeons !
Gil Rivière-Wekstein mène une enquête passionnante dans le monde de l’agroalimentaire, du côté des industriels mais aussi du côté de la grande distribution et du bio business.
Et l’on découvre comment les peurs (pesticides, OGM, produits phytosanitaires...) sont savament markétées et entretenues pour le plus grand profit de ceux qui jurent, la main sur le cœur, vouloir notre bien être...

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)