Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > Question de la députée Geneviève Lévy (LR)

Question de la députée Geneviève Lévy (LR)

mardi 31 octobre 2017 - Rédaction SNP

 Geneviève Lévy député LR de la première circonscription du Var a accepté de nous recevoir pour évoquer le problème de la sauvegarde des palmiers au niveau national.

 De cet entretien il lui est apparu utile de renforcer le travail de notre association en posant une question au ministère de la Transition écologique et solidaire.

 Ce choix n’est pas fortuit et nous l’approuvons fortement. En effet, sans que cela puisse être interprété comme une marque de défiance vis-à-vis du Ministère de l’agriculture, il n’est pas anodin d’attirer l’attention de Monsieur le Ministre d’État Nicolas Hulot sur les difficultés de mise en œuvre de solutions réellement écologiques.

PS : Question accessible sur le site de l’Assemblée nationale qui vous propose aussi un abonnement gratuit pour être au courant quand la réponse sera formulée.

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)