Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Mardi noir à Montpellier...

Mardi noir à Montpellier...

mardi 28 novembre 2017 - Rédaction SNP

 Dans cette communication la situation est présentée comme une forme de fatalité ou l’important est que la ville va tenir ses engagements de replantation.

Consternant, si la ville a perdu tous ces palmiers * c’est tout simplement qu’elle n’a pas fait le job, contrairement à ce qu’elle dit et n’a pas respecté la réglementation de la lutte obligatoire. Nous invitons les élus de cette ville à venir visiter différents jardins de nos adhérents dans le 83 ou le 06 qui n’ont pas perdu de palmiers ? En valeur patrimoniale on peut considérer que cette perte représente # 100 000 € environ et va générer des dépenses d’abattage de 20 à 30 000 € et une replantation au moins au même niveau à comparer à une dépense annuelle de protection préventive des 14 sujets comprise entre 2000 et 3000 €. CQFD

 

* réputés atteints par le CRP

Derniers articles

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

14 septembre, par Rédaction SNP

L’invitation ......

Principalement adressée aux professionnels du palmier du Var et des Bouches-du-Rhône ainsi qu’aux collectivités locales. Néanmoins nous avons conservé un certain contingent de places pour nos adhérents les plus motivés et à (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Retrait du Dimilin Flo

Ce distributeur nous informe que ce produit n’est plus approvisionné par les fabricants et retiré du marché. Très utilisé par les professionnels dans le cadre de la lutte contre le paysandisia archon et laisse en situation de (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)