Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Mardi noir à Montpellier...

Mardi noir à Montpellier...

mardi 28 novembre 2017 - Rédaction SNP

 Dans cette communication la situation est présentée comme une forme de fatalité ou l’important est que la ville va tenir ses engagements de replantation.

Consternant, si la ville a perdu tous ces palmiers * c’est tout simplement qu’elle n’a pas fait le job, contrairement à ce qu’elle dit et n’a pas respecté la réglementation de la lutte obligatoire. Nous invitons les élus de cette ville à venir visiter différents jardins de nos adhérents dans le 83 ou le 06 qui n’ont pas perdu de palmiers ? En valeur patrimoniale on peut considérer que cette perte représente # 100 000 € environ et va générer des dépenses d’abattage de 20 à 30 000 € et une replantation au moins au même niveau à comparer à une dépense annuelle de protection préventive des 14 sujets comprise entre 2000 et 3000 €. CQFD

 

* réputés atteints par le CRP

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)