Accueil > Documentation > Thermographie > la photographie aérienne infrarouge

la photographie aérienne infrarouge

dimanche 11 février 2018 - Rédaction SNP

https://www.geoportail.gouv.fr/actualites/decouvrez-la-photographie-aerienne-infrarouge

IGN lance cette nouvelle prestation à première vue extrêmement séduisante. La matière SIG est extrêmement ardue et affaire de spécialistes donc il faut être prudent.

Notre attention a cependant été éveillé car nous avons le souvenir des efforts considérables que des collectivités comme Nice ou la Cavem ont investi dans le recensement de leur patrimoine palmier. La dépense a fait fuir nombre d’autres collectivités et au premier chef Hyéres ...les Palmiers.

À première approche ce nouvel outil n’est cependant pas encore une panacée mais certainement une solide direction de travail en effet si la précision de la lecture infrarouge est suffisante pour notre végetal alors le comptage automatique est à portée et surtout peut être régulièrement entretenu ce qui est fondamental pour tout IPM.

Derniers articles

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

21 mai, par Rédaction SNP

Et certains continuent à avoir peur des pieges...

Très dynamique société grecque du biocontrole. Il y a quelques années elle nous avait fait une offre extrêmement alléchante pour la vente de mématodes jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que la réglementation française une fois encore (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)