Accueil > Réglementation > Importation > Commerce parallèle (MAJ)

Commerce parallèle (MAJ)

mardi 5 décembre 2017 - Rédaction SNP

https://www.anses.fr/fr/system/files/PCP_autorises.pdf

 En principe ces produits dont l’importation est absolument légale sont vendus aux professionnels. Les exportateurs que nous connaissons ( exemple l’espagnol Cazorla qui a tout de même 200 références ) demandent la production d’un Certiphyto.

Vous pouvez de demander un devis. les prix constatés sont moins chers ( c’est variable) par rapport au prix français. Parlez-en à votre jardinier qui, s’il ignore le commerce parallèle ce qui est souvent le cas, doit vous faire profiter de cette baisse de prix de ses produits. 

Derniers articles

8 décembre, par Rédaction SNP

Rapport Anses sur l’action collective CAVEM

https://www.anses.fr/fr/system/files/SANTVEG2017SA0035Ra.pdf
Reçu il y a quelques minutes de notre ´chalutier’ MENTION nous le publions en l’état. Nos commentaires après réunion du bureau (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

Ils auront fait le plein en 2017 !! 👏

Aujourd’hui, lors de la cérémonie à la Maison de la Chimie à Paris, M2i s’est vu récompensée par le Prestigieux Prix Pierre Potier pour la mise au point d’une synthèse innovante de la phéromone du ver de la grappe, utilisée dans la (...)

6 décembre, par Rédaction SNP

Une réponse qui peut "booster" notre dossier...

Tout d’abord, un grand merci à la députée Geneviève Levy et félicitations aux ministères pour une réponse d’une rapidité inhabituelle. Ensuite, il faut noter que la question était pour le ministère de la Transition écologique et (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)