L’association

Dans le cadre de son action de défense des espaces naturels SNP a pour objectif de mobiliser tous les acteurs concernés particuliers, entreprises d’espaces verts, institutions, pour mener une lutte résolue contre les tueurs de palmiers le Charançon Rouge et le Paysandisia Archon

Revue De Presse

L’actualité en France et à travers le monde

Représentation

Colloques, conférences, réunions

Derniers articles

    9 décembre, par Rédaction SNP

    Les délices du réglementaire......

    Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

    7 décembre, par Rédaction SNP

    M2 I BIOCONTROL .....La licorne

    Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
    Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

    3 décembre, par Rédaction SNP

    Le cinquantenaire de l’AFIS

    Cette association de scientifiques fait donc depuis 50 ans, un travail remarquable pour permettre à la société civile de se défendre contre les charlatans et les idéologues surtout, qui polluent la connaissance scientifique (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1745

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : https://www.sauvonsnospalmiers.fr/peut-on-encore-compter-sur-nos-elus.html
Ça ne redonne du cœur à l’ouvrage et en plus nous avons un nouveau ministre dont l’administration semble pour l’instant, peu encline à communiquer et à se concerter avec la profession et les acteurs du monde du Palmier.
Mais il faut surtout que nos décideurs admettent - grand enseignement du colloque CIHEAM&FAO- que le charançon rouge de palmiers est un énorme fléau mondial que les pays concernés ne savent pas ou très mal combattre, qu’il représente un risque géopolitique (...)