Accueil > Partenaires*Pro > ANSES > Revive : N’en jetez plus.....

Revive : N’en jetez plus.....

vendredi 25 mars 2016 - Rédaction SNP

On se demande bien ce que l’ANSES, à la demande de la DGAL du 16/09/15, vient faire dans cette galère, sans aucun moyen défini pour une mesure in situ de l’efficacité comparée des stratégies 1, 2 et 3. Elle nous perd dans des raisonnements statistiques inaccessibles au commun des mortels pour arriver par un saisissant raccourci à la conclusion suivante :

 En conclusion, seule la stratégie de lutte par injection dans le stipe d’un produit phytopharmaceutique à base d’émamectine benzoate peut être actuellement retenue, toutefois l’Anses rappelle que le formulant THFA devrait être substitué dans la préparation étant donné son classement toxicologique.

 Précisons qu’on se moque comme d’une guigne de l’alcool tétrahydrofurfurylique THFA, qui est parfaitement secondaire, et que SYNGENTA aurait dû retirer depuis longtemps.

 La vérité est que l’agence aurait été bien mieux inspirée, dans l’intérêt même de la firme, de faire son constat au quatrième trimestre 2015, ne serait-ce que pour obtenir la mise en relation de ces constats avec l’expérimentation dite de Perpignan, financée par la DGAL ( 200 000 €), Gilbert Chauvel référent ZNA.

SNP continue de penser que la molécule EMAB est efficace, mais que sa migration dans le stipe vers le bourgeon apical reste insuffisamment connue. Ce qui justifie pour l’instant, en stratégie complémentaire, la mise en place d’un piégeage "monitoring" serré pour accompagner des compléments de protection avec du Confidor.

Dernière observation en ce qui concerne la bibliographie, quasiment rien dans cet article, en dehors de l’ANSES. Il avait donc raison Didier Rochat..... aucune documentation scientifique sérieuse sur la migration de la sève dans le stipe.

Derniers articles

17 janvier, par Rédaction SNP

Le dompteur de papilllon....

Observez les yeux composés . Chez les Ptérygotes (insectes pourvus d’ailes), insectes qualifiés de « modernes » le nombre d’ommatidies est souvent comme pour le Paysandisia élevé, laissant pressentir des capacités visuelles plus (...)

9 janvier, par Rédaction SNP

Intéressant éclairage......

Intéressant éclairage et analyse de ce ravageur qui vit en équilibre dans son milieu d’origine sans que l’on sache comment et pourquoi. Ce qui certain c’est que chez nous il est au début de son travail dévastateur, alors même (...)

Edito

Edito de novembre 2019

13 décembre 2019, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois l’essentiel de notre énergie a été consacré à la préparation de la 4eme édition des Rencontres de Monaco : Ravageurs de palmiers - 26 novembre 2019.
Pour cette réalisation la collaboration entre notre association et Robert Castellana Liste Phoenix- réseau franco-italien des jardins botaniques a été exemplaire. Mais rien n’aurait été possible sans la mise à disposition d’une salle et une (...)