Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Récidive pour les maires de la côte ?

Récidive pour les maires de la côte ?

mercredi 5 juin 2019 - Rédaction SNP

Alors que l’ANSES dans son rapport d’octobre 2018 conclut que dans la zone méditerranéenne la lutte contre le charançon doit être considérée comme perdue ( trop difficile, trop onéreuse, trop incertaine) sauf à défendre les palmiers les plus patrimoniaux, certains maires de la Côte d’Azur et Varoise ici Bormes , ne veulent pas tenir compte de cette analyse de l’ Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et continuent à planter des palmiers. C’est aussi le cas de la ville de Nice qui a engagé des investissements colossaux pour remplacer tous les phoénix canariensis de la promenade qu’elle n’a pas voulu ou su défendre.

 les Phœnix dactylifera et Washingtonia qui ont fait ce remplacement sont-ils pour autant à l’abri des attaques des ravageurs de palmiers. SNP peut affirmer sans se tromper que c’est faux voir le tableau annexe. Quand on sait les très graves inquiétudes formulées par la FAO & CIHEAM concernant des millions de palmiers Phœnix dactylifera partout dans le monde on se pose beaucoup de questions...... sur les responsabilités engagées.

 On ne reviendra pas sur toutes les réflexions et analyses déjà formulées sur les limites très sérieuses des stratégies de lutte actuelle contre les ravageurs de palmiers qui permettent d’affirmer sans contestation que nous n’avons pas encore et de loin, trouvé la solution bio parfaite.

 Ces mairies plutôt que de faire la bonne fortune des pépiniéristes presque exclusivement étrangers, feraient mieux de se regrouper au niveau régional pour financer la recherche française qui est actuellement absolument sans moyens.

Portfolio

Derniers articles

20 juin, par Rédaction SNP

Biocontrôle du Paysandisia archon

Biocontrôle de Paysandisia archon en prévention de l’extension des attaques de Rynchophorus ferrugineus sur palmiers
https://www.dropbox.com/s/gvla7tg7brfc0ba/Capture%20d%27%C3%A9cran%202019-06-20%2002.24.42.png?dl=0

19 juin, par Rédaction SNP

Piégeage massif, la dérogation attendue publiée...

Les phéromones utilisées dans les pièges ad hoc pour capturer des CRP (Charançon rouge du palmier) ne sont pas couvertes par une AMM mais bénéficient d’une dérogation générale concernant leur commercialisation dans la mesure où (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)