Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Pour les parangons de la lutte biologique

Pour les parangons de la lutte biologique

mardi 21 août 2018 - Rédaction SNP

https://www.diarioinformacion.com/vega-baja/2018/08/15/orihuela-vacuna-4300-palmeras-picudo/2052947.html

Intéressante, cette brève qui nous signale un traitement d’envergure basée sur -renseignement complémentaire pris- Phoemyc Glen biotech souche 203 au printemps et Actara Thiamethoxam après rabattage des inflorescences* Actara molécule Thiamethoxam non autorisée en France réputée plus rémanente que l’Imidaclopride que nous enterrons dans quelques jours......

 On commence à comprendre que le 100 % bio est très difficile à atteindre . la souche 203 n’est pas en cause elle a, en Espagne, d’ores et déjà prouvé son efficacité. Est-ce que le planning proposé par la firme Glen Biotech (Phoemyc plus nématodes) sera suffisant ?

 Nous considérons que la nouvelle stratégie devra procéder de :

* piégeage de masse

* nématodes

* Phoemyc ou équivalent

* Un autre insecticide pourquoi pas le Spinosad ( déja dans la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle, au titre des articles L.253-5 et L.253-7 du code rural et de la pêche maritime).

* répulsifs

* détecteurs lanceurs d’alerte

 

Pas évident, c’est la raison pour laquelle le refus d’une dérogation 120j pour le Confidor Imidaclopride était une mauvaise décision.

 

Derniers articles

14 janvier, par Rédaction SNP

Bee Guidance Document = Fake New ?

N’oubliez pas l’astuce, demandez la traduction d’une autre langue et ensuite en français.
Quand on pense, qu’ils ont refusé la dérogation pour l’usage encore 18 mois du Confidor pour sauver nos palmiers !!
EU’s neonicotinoid (...)

12 janvier, par Rédaction SNP

JP Pernaut pas au top....

http://screencast-o-matic.com/watch/cqVlem36ad
Pour quelqu’un qui connait le dossier le résultat décoit beaucoup.

Edito

Edito de décembre 2018

13 janvier, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Aucun doute, l’événement du mois est la sortie du rapport de l’Anses "Stratégies de lutte contre le charançon rouge du palmier", qui valide les préconisations de la FAO et du CIHEAM. 
Satisfaction, nous en avons été officiellement informés par le département communication de l’Agence en tant qu’organisation représentative mais… en même temps que la Presse. Instantanément, une dépêche AFP annonçait sans nuance (...)