Accueil > Documentation > Bio pesticides > New biological pesticide

New biological pesticide

mercredi 11 septembre 2019 - Rédaction SNP

September 10, 2019

PlantArcBio est l’une des 32 startups israélienne aidées par leur gouvernement .

PlantArcBio explique (?) que son pesticide, basé sur des éléments biologiques qui endommagent spécifiquement le charançon rouge du palmier, respecte l’environnement, se dégrade rapidement après utilisation et ne laisse aucune trace dans les fruits.

 

Ministry gives 32 most promising ag-tech startups their day in the sun
Selected companies will get more access to state money and be showcased to investors looking for innovation in agriculture

https://www.timesofisrael.com/new-biological-pesticide-can-kill-deadly-palm-eating-beetle-startup-says/

"We have created a compound from the insect’s RNA that targets vital genes of the red palm weevil and blocks them, causing them to die,” Roy Livneh, the startup’s chief business officer,

 à suivre.......

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

20 septembre, par Rédaction SNP

La recherche italienne à la manœuvre....

https://eeerj5v81rju75rep2r8kj-00.mediamonitoring.report/MjA3Ni0yNjA3LQ/Nzc/OTk/MzY4PQ#
Nos amis italiens sont réellement concernés par le charançon rouge ( aucune ironie dans ce propos !) puisqu’ils y consacrent cet (...)

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)