Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Les nécessités de l’État d’urgence

Les nécessités de l’État d’urgence

jeudi 10 novembre 2016 - Rédaction SNP

Lors de la campagne électorale des conseils régionaux, SNP avait attiré l’attention de tous les candidats à la présidence des différentes régions sur le danger considérable que représentait le charançon rouge palmier. 

A l’occasion des Assises de l’environnement* qui viennent de se clôturer Villa Valmer à Marseille, Christian Estrosi a présenté 20 mesures parmi lesquelles la lutte contre le charançon rouge du palmier.

 la création d’une agence de la biodiversité permet d’espérer :

* Que cette agence anime ou co-anime avec la DRAAF le comité de pilotage charançon rouge PACA ( c’est une revendication de SNP depuis l’origine de ce Copil en 2014).

* Profitant de la redistribution des compétences communes-régions qu’une convention avec la firme SYNGENTA encadre la mise en place d’une campagne d’injection en mars 2017 ** avec un tarif régional unique 60 € hors-taxes ou 30 € hors taxes en régie. La firme ayant déjà accepté ces conditions sur les places de Fréjus Saint-Raphaël et d’Hyéres, la généralisation de ce tarif intéressant, à tous les propriétaires privé ou publics ne fait pas de doute.

 Il ne faut cependant pas perdre de vue que la stratégie 3 Endothérapie Revive Syngenta n’est pas un remède miracle et qu’il convient de surveiller très étroitement l’efficacité réelle définitive de la nouvelle molécule. Ceci implique un suivi de traçabilité avec localisation GPS des opérations. Il faut aussi que l’organisation suive : gestion de la plate-forme réservation-chantier sur Internet, réseau des applicateurs agréés, suffisant et suffisamment réactif. ( y compris pour l’indispensable rabattage des inflorescences. 

Enfin le produit devra être mis en conformité ( retrait de l’adjuvant THFA).

Enfin un tel accord ne doit pas faire l’économie de toutes les autres composantes d’un plan de lutte intégrée IPM ( extension du traitement obligatoire, gestion des propriétaires négligents ou impécunieux, stratégie de piégeage général ** , financement et encouragement des alternatives biologiques , de la détection précoce, la formation continue des applicateurs. un

 

* http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1591

** pas de temps à perdre compte tenu délices de la loi Notre et du code des marchés publics.

*** SNP est déjà présente sur cette composante avec une collaboration très encourageante avec tous les jardins botaniques français et italiens.

Portfolio

Derniers articles

20 août, par Rédaction SNP

Your portable solution to detect RPW larvae in coconut palm trees

Nous connaissons le professeur Thrishantha Nanayakkara du King’s College London depuis 2015. Nous avions attiré votre attention sur ces travaux et même fait un petit don crowdfunding pour l’encourager. Espérons qu’il s’en (...)

17 août, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

On en sait un peu davantage sur la démarche très pragmatique de la ville de Cannes qui se garde de prises de position de principe et met en place un panel de mesures complémentaires très orientées vers la pré-infestation ( (...)

15 août, par Rédaction SNP

Missions ANSES /Végétaux

Pas inutile, de prendre conscience de l’ampleur des missions de l’ANSES sur l’ensemble des problèmes de protection des végétaux.
Pour autant, et c’est la contrepartie de son autorité, l’agence doit sans doute être, encore plus (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)