Accueil > Réglementation > Les Copil, CROPSAV, AMI, AAP, DRAAF... > Les nécessités de l’État d’urgence

Les nécessités de l’État d’urgence

jeudi 10 novembre 2016 - Rédaction SNP

Lors de la campagne électorale des conseils régionaux, SNP avait attiré l’attention de tous les candidats à la présidence des différentes régions sur le danger considérable que représentait le charançon rouge palmier. 

A l’occasion des Assises de l’environnement* qui viennent de se clôturer Villa Valmer à Marseille, Christian Estrosi a présenté 20 mesures parmi lesquelles la lutte contre le charançon rouge du palmier.

 la création d’une agence de la biodiversité permet d’espérer :

* Que cette agence anime ou co-anime avec la DRAAF le comité de pilotage charançon rouge PACA ( c’est une revendication de SNP depuis l’origine de ce Copil en 2014).

* Profitant de la redistribution des compétences communes-régions qu’une convention avec la firme SYNGENTA encadre la mise en place d’une campagne d’injection en mars 2017 ** avec un tarif régional unique 60 € hors-taxes ou 30 € hors taxes en régie. La firme ayant déjà accepté ces conditions sur les places de Fréjus Saint-Raphaël et d’Hyéres, la généralisation de ce tarif intéressant, à tous les propriétaires privé ou publics ne fait pas de doute.

 Il ne faut cependant pas perdre de vue que la stratégie 3 Endothérapie Revive Syngenta n’est pas un remède miracle et qu’il convient de surveiller très étroitement l’efficacité réelle définitive de la nouvelle molécule. Ceci implique un suivi de traçabilité avec localisation GPS des opérations. Il faut aussi que l’organisation suive : gestion de la plate-forme réservation-chantier sur Internet, réseau des applicateurs agréés, suffisant et suffisamment réactif. ( y compris pour l’indispensable rabattage des inflorescences. 

Enfin le produit devra être mis en conformité ( retrait de l’adjuvant THFA).

Enfin un tel accord ne doit pas faire l’économie de toutes les autres composantes d’un plan de lutte intégrée IPM ( extension du traitement obligatoire, gestion des propriétaires négligents ou impécunieux, stratégie de piégeage général ** , financement et encouragement des alternatives biologiques , de la détection précoce, la formation continue des applicateurs. un

 

* http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1591

** pas de temps à perdre compte tenu délices de la loi Notre et du code des marchés publics.

*** SNP est déjà présente sur cette composante avec une collaboration très encourageante avec tous les jardins botaniques français et italiens.

Portfolio

Derniers articles

16 août, par Rédaction SNP

Eric Chapin conseille...

Source Lien horticole N° 314
En cette période estivale, les bioagresseurs ne font pas de pause. Notre expert en protection des plantes, Éric Chapin, synthétise quelques observations sur l’état des plantations et (...)

15 août, par Rédaction SNP

R&D la France à la traîne...

un classement qui explique beaucoup de choses...
S’il existe un autre classement en Recherche fondamentale il est plus que probable que nous serions mieux placés. Ceci explique cela et donc nos pauvres palmiers (...)

13 août, par Rédaction SNP

La Stratégie Phoemyc

Avec quelque retard, vacances obligent, voici donc une documentation sur ce nouveau produit * qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes en terme de cout et d’efficacité. On est guère surpris de l’accueil d’ores (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)