Accueil > Documentation > Préconisation de traitements > Le pulvérisateur électrique autonome Ecojet

Le pulvérisateur électrique autonome Ecojet

dimanche 5 novembre 2017 - Rédaction SNP

Au lendemain de la publication de notre précédent post, sur les conseils de notre adhérent qui nous avait fait connaître cet appareil, nous avons pris contact avec la firme qui a immédiatement fait paraître ce lien https://www.le-pulverisateur-electrique.com/blog.le-pulverisateur-electrique.com/index.php/34-lutte-obligatoire-contre-le-charancon-rouge-qui-attaque-les-palmiers &nbsp ; mais surtout,

nous a adressé une mallette complète de démonstration  qui est à votre disposition pour venir essayer le produit. Voici une documentation complète

https://www.dropbox.com/s/s8ejv6w50ivnvvb/ECOJET%20Documentation.pdf?dl=0

Nous avons effectué nos premiers essais et pouvons dire que ce produit tient toutes ses promesses.

- il est léger

- la technologie basse pression est parfaitement adaptée à l’application de produits le plus souvent phytosanitaires ou biocides en comparaison de solutions utilisant des pompes beaucoup trop puissantes ( style Karcher)

- la portée et la précision du jet permet des applications très localisées exemple procéssionnaire du pin ou en intérieur traitement charpentes dans des sous-toits inaccessibles

- il y a une grande variété d’accessoires adaptés à chaque situation

- les produits éventuellement nocifs sont bien séparés de l’applicateur. Soit pour les petites quantités par l’utilisation d’une bouteille type eau minérale bien vissée sur l’appareil soit par l’utilisation d’une durite de 6 m qui vient plonger dans un arrosoir classique de 10 l porté dans l’autre main. Nous sommes heureusement très loin des pulvérisateurs à dos qu’un ancien professeur de certiphyto au langage imagé dénommait "l’outil du diable" !!

- Comme nous le faisons régulièrement, nous vous rappelons  l’impérieuse nécessité de vous protéger de la meilleure façon possible. Notre conseil : utilisation d’une combinaison légère étanche avec capuche, port d’un masque professionnel intégral avec des cartouches filtre adaptées aux produits appliqués, port de bottes en caoutchouc et de gants en nitrile. Obligation d’un rincage sur terrain naturel ( à la parcelle). Sur le site http://www.decariashop.com vous trouverez une offre considérable à des prix étonnants vous permettant de tout commander en double.

En ce qui concerne les prix publics de ce matériel voir portfolio. le port est gratuit au-delà de 200 € . ECOJET est une PME ( plusieurs fois médaillée) du Calvados qui a conçu cet outil à partir de composants forcément partiellement importé de RPC. La garantie du pulvérisateur ecojet est de 1 an, les batteries ne sont garanties que 6 mois . Comme indiqué dans notre post précédent c’est une certaine dépense qu’il faut cependant rapprocher de la valeur patrimoniale du végétal palmier et du coût annuel de la lutte contre nos ravageurs. Le SAV semble de qualité.

 Nous allons nous rapprocher de cette firme pour qu’elle examine favorablement une réduction pour nos adhérents, mais surtout une gamme de prix en tant qu’achat groupé. nous voudrions obtenir une proposition pour 5/10/15 appareils. Nous aimerions aussi une amélioration de la durée de garantie.

 Aussi, aux adhérents intéressés merci de vous faire connaître par retour à sauvonsnospalmiers@numericable.fr

 

Portfolio

Derniers articles

25 février, par Rédaction SNP

L’impossible "en même temps......"

Ce n’est pas sans amertume que nous lisons cette dépêche en anglais (tiens pourquoi) qui nous informe des "regrets" du directeur général de l’ANSES du retrait de l’imidaclopride "an effective product to combat the red palm (...)

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)