Accueil > Revue De Presse > Le Monde Mag : à côté de la plaque ?

Le Monde Mag : à côté de la plaque ?

lundi 12 août 2019 - Rédaction SNP

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-gloire-fletrie-du-palmier.html

Le 16 août 2015 Rémi Barroux grand reporter au Monde, après avoir fait le voyage à la Mecque d’Elché, interrogé les sachants du dossier ( nous avons été particulièrement fiers d’en faire partie) consacra aux palmiers un article très sombre auquel nous avions révé d’une suite " Quand le palmier phoenix renaquit de ses cendres"....

 Pour cet article à la plume de Diane Lisarelli nous n’avons pas été sollicités c’est bien dommage car nous aurions pu éclairer la journaliste sur les points suivants :

- La responsabilité de la ville de Nice : le responsable des espaces verts peut dire ce qu’il veut pour faire plaisir à son chef, l’orientation zéro phyto est une anarie en situation de lutte obligatoire d’un insecte de quarantaine. En refusant d’appliquer la loi le maire a pris une énorme responsabilité et fait courir à sa ville des risques pécuniaires considérables ( plainte en cours en cours sur le bureau du procureur de la république, demande d’une commission d’enquête parlementaire à l’assemblée nationale).

 On est, par ailleurs, en droit de se poser des questions sur l’autorité de l’État, en l’occurrence la DRAAF PACA qui a envoyé plusieurs centaines de lettres à des propriétaires contrevenants mais semble-t-il aucune au citoyen maire de Nice !

 Cet aveuglement dogmatique par son côté bravache et anticipateur aurait-il un côté sympathique ? En réalité c’est tristement plus simple. Le zéro phyto est électoralement porteur surtout quand on a une solution bio en vue . C’est ce que la ville nous a écrit en décembre 2014. Ils ont cru aux déclarations des commerciaux de la firme qui est aujourd’hui leur fournisseur sur l’imminence d’une AMM, arrivée seulement en mars 2018 avec un produit qui est très loin d’être une panacée comme tous les spécialistes de la lutte biologique le savent parfaitement. Heureusement pour comparer il existe une AMM pour un produit concurrent.

Le patrimoine palmier niçois a donc été sans protection pendant plusieurs années ( sauf utilisation détournée d’une autre souche BB réservée aux papillons PA). On comprend l’indignation des riverains du parc Vigier - aujourd’hui totalement dévasté - Vicomte Vigier à l’origine de l’introduction du phéonix canariensis en France.

 - N’est que très peu évoqué dans l’article le cout extrêmement élevé des plantations de remplacement. Il suffit de prendre la Promenade des Anglais pour se persuader que les finances du contribuable niçois vont le sentir passer !! la récente envolée de la taxe d’habitation pour les résidences secondaires trouverait-elle ici son fondement ?

 Au-delà du non-respect de la réglementation les tenants du 100 % bio n’ont pas eu pour l’instant de résultats probants. Pour autant les parangons du phytosanitaire même en injection ont-ils la solution ?

SNP a cru à cette stratégie de 2010 à 2015 car elle avait été présentée comme la seule susceptible de viser l’éradication du CRP.

 3 phénomènes ont fait évoluer la position de l’association :

- au niveau européen et mondial la protection des cultures et de la biodiversité ne pouvait plus passer par des solutions chimiques.

- la mise en œuvre de la stratégie d’injection n’a pas entraînée d’éradication du CRP lutte collective ou pas. L’ANSES dans son avis sur l’expérimentation CAVEM Fréjus Saint-Raphaël n’a pas validé les taux d’efficacité avancés par la firme fabricante.

- Comme les niçois l’avaient utilement soulevé, des doutes sur les conséquences d’un traitement d’injection très invasif commencent à se manifester. L’expérimentation dite de Perpignan lancée par le ministère en 2013 ( budget # 200 000 €) devait en apporter la réponse. Silence radio du ministère. Le rapport est rendu depuis un an, mais n’est pas rendu public. Nous allons demander à une ou un député(e) de poser une question écrite à l’assemblée. 

Au total, que retenir de cette lutte entre les Horaces et les Curiaces ? ..... qu’ils auraient mieux fait de s’entendre sur le dos du charançon rouge dans le cadre d’un véritable plan de lutte intégrée mariant toutes les stratégies !

 

 

 

Derniers articles

23 août, par Rédaction SNP

Un plan pour développer le bio Controle ?

Nous publions cette brève pour illustrer la difficulté de l’exercice. Nous avons vu qu’il a fallu passer par une dérogation pour obtenir l’utilisation de phéromones parfaitement maîtrisées depuis des années, pour un usage en (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)