Accueil > Documentation > Sciences, finances participatives, Récompenses > Le cinquantenaire de l’AFIS

Le cinquantenaire de l’AFIS

lundi 3 décembre 2018 - Rédaction SNP

 Cette association de scientifiques fait donc depuis 50 ans, un travail remarquable pour permettre à la société civile de se défendre contre les charlatans et les idéologues surtout, qui polluent la connaissance scientifique avec l’appui d’une majorité des médias abonnés au sensationnel et à l’émotionnel pour défendre leur tirage et donc leur survie !

 Elle nous évite d’être les victimes permanentes de toutes les manipulations. Un abonnement annuel à la revue ferait un très beau cadeau de fin d’année......

 

L’Association française pour l’information scientifique (AFIS, créée en 1968) a pour but de promouvoir la science contre ceux qui la détournent à des fins lucratives ou idéologiques, ou usent de son nom pour couvrir des entreprises charlatanesques. Elle apporte un éclairage sur des sujets de société qui sont traités de manière pseudo-scientifique et font l’objet de désinformation ou polémiques, notamment autour de la santé, des nouvelles technologies et de l’environnement.

L’AFIS est indépendante de tout groupe de pression et s’interdit toute concession au sensationnalisme, et toute complaisance envers l’irrationnel.

 

https://www.pseudo-sciences.org/

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)