Accueil > Documentation > La tentation du piégeage massif

La tentation du piégeage massif

samedi 11 janvier 2014 - Rédaction SNP

Source : http://www.plantwise.org ADFSC 07/13

http://goo.gl/kWumvu

Abstract ( in french by SNP)

Abu Dhabi 1e Semestre 2013 captures de 2 millions de CRP. Il s’agissait de réduire la consommation de pesticides en prélevant le maximum d’insectes avec des pièges à phéromones . Objectif : détruire, contrôler et localiser ( GPS ) les infestations. L’occasion aussi de vérifier le bon espacement entre sujets, l’arrosage ,la fertilisation, L’abattage des sujets infectés. Fallait aussi procéder à un élagage en évitant de blesser abusivement le palmier. Cette inspection est aussi l’occasion de vérifier d’autres pathologies  Comme des attaques de champignons ou de bactéries..

__________________________________________________

Ayant constaté que nos taux de capture ici sont souvent > à ceux des palmeraies, il semble logique d’effectuer une capture massive sous réserve qu’elle se limite au CRP. Il paraît raisonnable en contrepartie de la fourniture de pièges et de consommables à un excellent rapport qualité prix d’obtenir la collaboration des propriétaires privés pour le monitoring de l’expérimentation.

Autre avantage, pouvant aider à financer la campagne :recéder ces captures à des laboratoires pour des expérimentations ou l’obtention d’un grand nombre de mâles stériles par irradiation

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)