Accueil > L’association > Fréquentation du Site ( hébergeur OVH )

Fréquentation du Site ( hébergeur OVH )

jeudi 1er novembre 2012 - Rédaction SNP

Légitime satisfaction pour # 600 visites par mois depuis sa création soit 6000 depuis Février 2012.Mais il faut faire beaucoup mieux et c’est possible...

 


Avec notre webmaster nous travaillons à :

*Profonde actualisation du site au 1er janvier 2013.

Evolution du thème graphique, révision du rubriquage, ouverture d’un espace échange de liens et de topics .Il s’agit pour l’association d’augmenter sa notoriété parmi les professionnels et dans les institutions nationales et internationales.

*Amélioration de notre référencement  Nous serons présents à la journée GOOGLE ADWORDS en novembre à Toulon.

*Augmentation du tirage de notre newsletter hebdomadaire ou mensuelle. Nous envisageons des campagnes d’abonnement en direction de membres-cible avec déinscription automatique.

* Promotion de nos sponsors pour augmenter la collecte de dons que nous allons sécuriser par un rescrit fiscal.

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)