Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Et les Chamaerops meurent en silence....

Et les Chamaerops meurent en silence....

lundi 22 juillet 2019 - Rédaction SNP

Premières attaques l’an dernier .... dévastation cette année. Les Chamaerops et les Trachycarpus vont définitivement sortir du paysage dans l’indifférence générale ! Une promenade dans les jardins publics de quelques communes du Var Ouest ne laisse strictement aucun doute, les papillons paysandisia sont partout.

 Le ministère, les Fredon, les collectivités locales ne font aucune formation pour les particuliers. Lesquels, comme pour le charançon rouge échouent dans les coopératives ou magasins spécialisés ou on leur vend des nématodes au prix du caviar ( qui à cette époque de l’année ne servent strictement à rien) en se dispensant de les conseiller de s’adresser à des professionnels dont elles auraient pu négocier les tarifs.....

Pourtant il y a des produits efficaces comme le Conserve Spinosad accepté en agriculture biologique mais cher, trop cher et réservé aux professionnels.

Sur Internet il semble disponible à 430 €TTC ce qui est du grand n’importe quoi car le dernier prix connu était de l’ordre de 130 €.

https://www.produit-antinuisible.com/anti-chenille-processionnaire/1365-anti-chenilles-processionnaires-larvicide-conserve-1l.html?gclid=EAIaIQobChMI0OLh5-HG4wIVRPhRCh27ZQR4EAQYAiABEgIa7vD_BwE

Les mairies ne l’utilisent généralement pas non plus, alors que le Spinosad figure explicitement dans la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle, au titre des articles L.253-5 et L.253-7 du code rural et de la pêche maritime. Visé le Spinosad SUCCESS GR 2190027 Mais c’est pour d’autres usages. Par ailleurs Il est dans la liste ITAB des produits acceptés en agriculture biologique. Le site E-phy indique clairement son usage pour lutter contre le papillon paysandisia. Nous avons faire le point ces jours-ci avec le fabricant NUFARM pour démêler le vrai du faux...

On en vient presque à prêter l’oreille aux conseils officieux de quelques pépiniéristes qui préconisent un anti fourmi très bon marché le Subito PYRÉTHRINOÏDES CONCENTRÉ mais nous sommes en dehors de la réglementation ce que SNP ne peut valider.

 En conclusion les pouvoirs publics , les sites marchands en général ne font pas le job...... et les particuliers trinquent !

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

20 septembre, par Rédaction SNP

La recherche italienne à la manœuvre....

https://eeerj5v81rju75rep2r8kj-00.mediamonitoring.report/MjA3Ni0yNjA3LQ/Nzc/OTk/MzY4PQ#
Nos amis italiens sont réellement concernés par le charançon rouge ( aucune ironie dans ce propos !) puisqu’ils y consacrent cet (...)

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)