Accueil > L’association > Vie de l’association > Développer la communication interne

Développer la communication interne

lundi 13 février 2017 - Rédaction SNP

Comme vous l’avez sans doute constaté , SNP à une certaine expertise dans la communication externe. Néanmoins il faut faire notre autocritique sur la communication interne. Certes, notre newsletter va bien au-delà de nos adhérents, puisqu’elle les diffusée à 733 exemplaires. Mais l’exigence d’un dialogue doit trouver une meilleure expression que de laisser nos adhérents nous solliciter.

 Pour cette raison nous avons été intéressé par l’offre, ( gratuite pour l’instant ) de la société soconference service de BJT Partners http://www.soconference.fr/fr/support qui rend très facile l’organisation d’une conférence téléphonique sur un smartphone comme sur son ordinateur.

Nous avons donc le projet d’adresser à une vingtaine d’entre vous une proposition de conférence téléphonique de 20 minutes avec si nécessaire partage de documents, un soir de la semaine à 18 heures pour parler .....Palmiers !

 Cette démarche est dans le même esprit que les quatre ateliers d’été que nous avions organisé en 2015.

 


 

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)