Accueil > L’association > Vie de l’association > Développer la communication interne

Développer la communication interne

lundi 13 février 2017 - Rédaction SNP

Comme vous l’avez sans doute constaté , SNP à une certaine expertise dans la communication externe. Néanmoins il faut faire notre autocritique sur la communication interne. Certes, notre newsletter va bien au-delà de nos adhérents, puisqu’elle les diffusée à 733 exemplaires. Mais l’exigence d’un dialogue doit trouver une meilleure expression que de laisser nos adhérents nous solliciter.

 Pour cette raison nous avons été intéressé par l’offre, ( gratuite pour l’instant ) de la société soconference service de BJT Partners http://www.soconference.fr/fr/support qui rend très facile l’organisation d’une conférence téléphonique sur un smartphone comme sur son ordinateur.

Nous avons donc le projet d’adresser à une vingtaine d’entre vous une proposition de conférence téléphonique de 20 minutes avec si nécessaire partage de documents, un soir de la semaine à 18 heures pour parler .....Palmiers !

 Cette démarche est dans le même esprit que les quatre ateliers d’été que nous avions organisé en 2015.

 


 

Portfolio

Derniers articles

19 juin, par Rédaction SNP

Piégeage massif, la dérogation attendue publiée...

Les phéromones utilisées dans les pièges ad hoc pour capturer des CRP (Charançon rouge du palmier) ne sont pas couvertes par une AMM mais bénéficient d’une dérogation générale concernant leur commercialisation dans la mesure où (...)

16 juin, par Rédaction SNP

Tunis, la communauté des "sauvonsnospalmiers"

Bravo pour cette mobilisation * Intitulée 4C coalition citoyenne contre le charançon et les moyens employés ( pancartes, Tshirts, bonne présence sur les réseaux sociaux et la presse).
Au passage, notons que nous n’avons (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)