Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > De l’intérêt des missions parlementaires...

De l’intérêt des missions parlementaires...

vendredi 20 avril 2018 - Rédaction SNP

 Nous avons pris un peu de temps pour écouter sur la chaîne de l’Assemblée nationale retransmission de certaines auditions. Première observation un seul industriel invité : notre partenaire phéromones M2 I life science.

Ensuite comme l’indique la lettre Campagne & Environnement les parlementaires évoquent la difficulté d’un changement de modèle soudain, au grand dam de certains écologistes. Démission de Delphine Batho.

 C’est probablement du à l’inexpérience du politiquement correct des députés nouvellement élus qui n’ont pas encore pris toute la mesure de la police médiatique écologiste et du langage codé des hauts fonctionnaires du ministère.

http://campagnesetenvironnement.fr/pesticides-desaccords-sur-la-conclusion-de-la-mission-parlementaire/

 

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)