Accueil > Réglementation > Fiscalité > Assouplissement fiscal

Assouplissement fiscal

dimanche 8 octobre 2017 - Rédaction SNP

Le projet de loi de finance et de financement de la sécurité sociale 2018

comporte une mesure qui peut intéresser certains adhérents étant précisé cependant que la réglementation encadrant la lutte contre le ravageur charançon rouge palmier et celle de l’usage de produits phytosanitaires restent en application.

Élargissement du champ du CESU pour les petites activités économiques

Dans le cadre du Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), il est proposé d’étendre le champ du chèque emploi service universel (CESU) à l’ensemble des activités pouvant être réalisées auprès de particuliers. Le but est de faciliter la déclaration de ces activités.

Des précisions sont à obtenir sur le maintien ou non de la restriction temporelle sauf intervention d’une association de services. On voit bien le risque d’ubérisation de la profession de jardinier. Comme souvent le mieux est l’ennemi du bien.....

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)