L’association

Dans le cadre de son action de défense des espaces naturels SNP a pour objectif de mobiliser tous les acteurs concernés particuliers, entreprises d’espaces verts, institutions, pour mener une lutte résolue contre les tueurs de palmiers le Charançon Rouge et le Paysandisia Archon

Revue De Presse

L’actualité en France et à travers le monde

Représentation

Colloques, conférences, réunions

Derniers articles

    5 juin, par Rédaction SNP

    Récidive pour les maires de la côte ?

    Alors que l’ANSES dans son rapport d’octobre 2018 conclut que dans la zone méditerranéenne la lutte contre le charançon doit être considérée comme perdue ( trop difficile, trop onéreuse, trop incertaine) sauf à défendre les (...)

    31 mai, par Rédaction SNP

    Déplacement SNP en Occitanie : Revue de Presse

    A l’occasion d’une réunion du CROPSAV Occitanie nous avons rencontré des supports de presse régionaux à savoir l’Indépendant, la dépêche du Midi, le Midi-Libre. Il faut se féliciter de l’attention que porte la presse aux graves (...)

    28 mai, par Rédaction SNP

    Le jardinier anglais de Cannes.....

    Tous ces bons esprits venus d’ailleurs qui nous disent pourquoi nous avons raison de nous battre pour sauver ce qui peut encore l’être, pourquoi nos racines sont aussi celles de nos palmiers,
    (en (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1880

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant être présenté au Comité National d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale - CNOPSAV du 16 mai courant.
Impossible d’anticiper son contenu, sauf à prédire la réaffirmation du caractère obligatoire de la lutte mais qui ne serait cependant pas assorti comme pour l’arrêté de 2010 d’un dispositif de sanctions aux contrevenants.
Les pouvoirs publics semblent favorables à des politiques communales de prévention qui seraient accompagnées de plans de piégeage massif éventuellement géolocalisés. (...)