L’association

Dans le cadre de son action de défense des espaces naturels SNP a pour objectif de mobiliser tous les acteurs concernés particuliers, entreprises d’espaces verts, institutions, pour mener une lutte résolue contre les tueurs de palmiers le Charançon Rouge et le Paysandisia Archon

Revue De Presse

L’actualité en France et à travers le monde

Représentation

Colloques, conférences, réunions

Derniers articles

    20 mars, par Rédaction SNP

    Congrès AMPP Veillée d’armes

    Communiqué de Presse
    Madame, Monsieur,
    Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

    13 mars, par Rédaction SNP

    En pays Varois ....

    Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

    13 mars, par Rédaction SNP

    La FAO aux avant-postes

    L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

    11 mars, par Rédaction SNP

    biopesticides, génie génétique, pesticides

    De loin, on entrevoit les potentiels de solutions à base de bactéries même si elle doivent être génétiquement modifiées pour leur faire perdre leur dangerosité.
    Using genetic engineering to repurpose a strain of (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1810

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite aider les collectivités et les associations de propriétaires à mettre en œuvre ces dispositifs. Les fonds régionaux devront concourir à les financer.
- Il faut continuer de soutenir les nouvelles introductions de solutions bio que constitue l’utilisation du champignon entomopathogène Beauveria Bassiana.
- Dans la mesure la lutte obligatoire serait abandonnée, à notre avis inévitable, il convient de développer puissamment, la détection préventive ( nouveau détecteur DSI dont nous avons parlé ici ). Il faut (...)